Les riverains de la rue Albert Libiez peuvent désormais dormir sur leurs deux oreilles. Les travaux de réfection de la voirie, débutés le 12 avril dernier, touchent à leur fin. Les nuisances sonores et les vibrations qu’ils subissaient du fait de l’état du revêtement de cet axe très fréquenté ne devraient désormais plus qu’être un mauvais souvenir.

"C’est un chantier qui a été mené en parfaite collaboration entre les communes de Frameries et de Colfontaine", explique Arnaud Malou (PS), échevin des travaux à Frameries. "Il existe en effet un principe de mitoyenneté dans cette rue et une limite territoriale. Nous avons donc passé une convention et réalisé les travaux sur fonds propres."

Au total, un budget de 46 000 euros a été débloqué. Les communes boraines interviennent chacune à concurrence de 50%. "Nous devions intervenir car les plaintes des riverains étaient nombreuses. C’est une voirie qui est très empruntée, notamment par du charroi lourd comme des bus, et l’usure a fait son temps. La voirie était particulièrement abimée."

Aujourd’hui, le chantier est terminé. "Des réparations ont été réalisées par endroits au niveau des fondations mais le plus gros du travail a pu être réalisé en surface, via le raclage et la pose du revêtement. La rue est à nouveau accessible, l’école est à nouveau sécurisée mais nous devons encore quelques jours pour tracer les marquages au sol, notamment pour un passage clouté et des zones striées."

De l’avis général, ce chantier change la donne, pour les habitants. "Les retours sont vraiment très positifs, c’est le jour et la nuit", se réjouit l’échevin framerisois. La rue Albert Libiez est une zone de passage très fréquentée par les automobilistes qui traversent les deux communes ou qui souhaitent rejoindre le Bois de Colfontaine.