Le zoning d’Hautrage est quelque peu animé, ce mardi. Plusieurs automobilistes ou riverains se sont en effet inquiétés de constater la présence massive de véhicules de services d’intervention aux abords de l’usine chimique Advachem, située le long de la route de Wallonie. Renseignements pris, il n’y a heureusement aucune raison de s’effrayer. Il ne s’agit en réalité que d’un vaste exercice intégré, mené à l’initiative de la police fédérale.

"C’est un exercice grandeur nature, sur terrain seveso", confirme An Berger pour la police fédérale. "Il implique la police fédérale, la police locale, les pompiers ou encore les services médicaux. L’objectif, c’est de permettre un entrainement dans des conditions réelles et favoriser la bonne coordination multidisciplinaire." L’exercice a débuté ce mardi matin et devrait s’étaler sur une bonne partie de la journée.

La police précise encore que les riverains proches du site occupé ont été avertis, même si l’information ne semble pas être passée auprès de tout le monde. "La police locale sait également quoi répondre en cas d’appel, de même que les appels d’urgence comme le 101 et le 112. Ce ne sont pas des exercices qui sont régulièrement organisés du fait de leur ampleur mais il est primordial que tous les intervenants puissent s’entrainer."

Le dernier exercice du genre remonte à plus d’un an. Avec la crise sanitaire, il n’a en effet plus été possible d’en planifier.