Cette mesure est nécessaire pour la réfection d’un pont situé sur le territoire français.

Passer le poste-frontière de Hensies risque d’être un moment relativement anxiogène à partir de ce mardi 19 novembre et ce, jusqu’à la fin de l’année. En effet, la SOFICO annonce que la circulation sera réduite à une seule voie à hauteur de l’aire autoroutière d’Hensies en direction de la France jusque fin décembre.

Une mesure nécessaire pour permettre la réalisation de travaux de réparations au niveau d’un pont sur le territoire français. On se souvient qu’en mai dernier, un pont situé à hauteur de Crespin (France) avait été sérieusement endommagé suite à l’embrasement de pneus déposés sauvagement en dessous. Sa stabilité avait été menacée puisque l’incendie s’était déclaré sous le tablier de l'ouvrage.

© D.R.

Pour évaluer les risques d’effondrement, les autorités françaises avaient été contraintes de littéralement fermer l’autoroute pendant plusieurs heures. Ce qui avait provoqué de nombreux embarras de circulation, puisque tout le trafic était du coup reporté sur le réseau secondaire, totalement submergé. La circulation avait ensuite été partiellement rétablie, sur une bande, afin de pouvoir procéder à des réparations urgentes. Désormais, le pont fera l’objet d’une rénovation en profondeur.

Il faudra donc s’armer de patience pour traverser la frontière sur l’autoroute. Mais il faudra également garder son flegme sur le réseau secondaire, qui risque d’être également impacté. Quiévrain et Hensies avaient effectivement été durement touchées en mai dernier, mais aussi pendant de longs mois après les attentats de Paris et leurs conséquences aux frontières, la France ayant décrété l’Etat d’urgence. Ce qui avait conduit les autorités belges à réduire les bandes de circulation à hauteur d’Hensies, provoquant de nombreux embarras.