L'épidémie de coronavirus n'a pas dit son dernier mot. Après le premier confinement du printemps, la seconde vague a conduit les autorités à prendre de nouvelles mesures restrictives pour désengorger les hôpitaux. Les chiffres étant en diminution, ces mesures semblent porter leurs fruits. Mais leur impact socio-économique est loin d'être négligeable. De nombreux magasins sont en effet fermés, faisant perdre à de nombreux travailleurs une partie de leurs revenus.

Comme lors du premier confinement, des aides sont prévues tant par les autorités fédérales que wallonnes. Au niveau communal aussi, certains apportent leur coup de pouce. C'est le cas à Hensies où le collège a décidé de renouveler la distribution de chèques de 25 euros aux citoyens. Des chèques à consommer auprès des commerces locaux, ce qui permet à la fois de soutenir les ménages et les commerçants, tout en favorisant la consommation locale.

"Le confinement n'est pas encore terminé, mais nous pensions qu'il était utile de relancer cette opération avant les fêtes de fin d'année", explique le bourgmestre Eric Thiébaut. "Ça avait très bien fonctionné la première fois. Nous relançons donc l'opération. Le dossier a été approuvé lors du dernier conseil communal dans le cadre de la modification budgétaire. Financièrement, nous sommes capables de le faire. Mais ce sont des choix que nous posons. Nous empruntons le montant nécessaire à la distribution de ces chèques, ce qui veut dire que nous devrons probablement reporter un chantier. Nous assumons ce choix, compte tenu de l'urgence sociale liée à la crise."

Un emprunt de 150.000 euros avait été nécessaire pour la première opération. En juillet, chaque adulte avait ainsi reçu 5 bons d'achat de 5 euros à faire valoir dans les commerces de l'entité d'Hensies. Les familles avaient reçu 10 euros supplémentaires par enfants à charge.