À l’heure où le télétravail reste la norme, mieux vaut ne pas être Honnellois. Les citoyens sont en effet confrontés depuis longtemps à des difficultés d’accès au réseau internet haut débit, pourtant indispensable pour bénéficier d’un certain confort de travail. Cette situation a une fois de plus été évoquée. Le MR de Honnelles et la députée bourgmestre de Courcelles, Caroline Taquin, ont ainsi remis la pression pour que, enfin, les opérateurs activent leurs travaux.

Et pour cause : la situation devient difficilement tenable. "Il nous revient qu'à Honnelles, des étudiants ont décidé de lancer une pétition", a expliqué Caroline Taquin à l’attention de la ministre en charge des télécommunications. "En effet, alors qu'ils doivent suivre des cours en ligne, ils font régulièrement face à des lenteurs et des pannes. Si le problème n'est malheureusement pas neuf, de nombreux riverains pointent la nécessité d'obtenir des avancées rapidement en la matière, la couverture réseau internet étant devenu l'unique accès à l'école et au bureau."

La ministre, Petra De Sutter, s’est dit consciente des difficultés rencontrées par les citoyens de ces communes placées en « zone blanche » et mal desservies. Cette dernière s’est dès lors tournée vers les opérateurs afin d’obtenir des éléments de réponse. "Bien que VOO soit absent de la commune, Proximus offre déjà une connexion Internet à haut débit d'au moins 30 Mbps à environ 80% des ménages de la commune de Honnelles. Il reste cependant absent de certains quartiers", a-t-elle relayé.

Dans les prochaines semaines, l’opérateur devrait cependant activer un nouveau nœud près du carrefour de la rue Joncrelle et la rue Parent, ce qui améliorera la couverture internet à haut débit d’une partie du village de Roisin, côté rue Joncrelle. À plus long terme, soit d’ici la fin 2021-début 2022, la couverture en haut débit pourrait être améliorée pour les habitants d’Autreppe d’une part, et de la rue de Vallée d’autre part, grâce au placement d’un nouveau nœud connecté en fibre optique dans le village d’Autreppe.

Enfin, à l’extrême sud de la commune, les habitants de la rue de la Ligne ne seront pas oubliés. Ne bénéficiant toujours pas d’internet à haut débit, ils pourraient constater du changement dans les années à venir: Proximus va en effet initier une étude de faisabilité technique afin de voir s’il est envisageable de placer un nœud optique connecté via faisceaux hertzienne. À ce stade cependant, rien n’est fait et les résultats de ladite étude seront déterminants.

Des changements qui sont cruciaux, aujourd’hui plus encore qu’hier. "Cet investissement crucial fait fond sur les progrès déjà accomplis par la commune pour offrir des services Internet haute vitesse à Honnelles", ajoute Benjamin Lembourg, président du MR à Honnelles. "La réalisation de ces travaux permettra d’améliorer sensiblement la disponibilité d’Internet dans plusieurs localités. Le plus important est l’accès Internet à haut débit de tous les honnellois : à cette fin nous sommes tous engagés dans cette amélioration."

Et de conclure : "Dans ce contexte, il est important d'entretenir le lien avec notre communauté et nous utilisons toutes les formes possibles pour améliorer la qualité de la connectivité." Reste dès lors à espérer que les opérateurs tiennent parole et agissent enfin pour un mieux.