Impossible de parler des routes belges sans évoquer les nombreux trous qui pullulent sur le réseau routier du pays. La commune d’Honnelles ne fait pas exception à cette règle bien qu’elle mette tout en œuvre pour que cela devienne rapidement de l’histoire ancienne.

En effet, les ouvriers du service communal des travaux sont actuellement formés à la pose d’asphalte à chaud. Une fois maitrisée, cette technique sera utilisée régulièrement afin de rénover la voirie de la commune. Le premier jour de formation s’est déroulé mardi en collaboration avec le service communal des travaux de Dour, habitué à ce genre de prestation.

Cela faisait plus de dix ans que cette technique n’avait plus été utilisée par les ouvriers honnellois et pour cause, la commune ne disposait ni du matériel nécessaire ni d’un effectif suffisamment qualifié pour entreprendre des travaux de la sorte. Il faut dire aussi que cette technique n’est pas simple puisque la matière utilisée devient rapidement inutilisable ne laissant pas de place aux erreurs.

Si la pose d’asphalte à chaud est de nouveau possible dans la commune d'Honnelles, c’est notamment grâce à l’achat récent d’un camion, permettant le transport des matières en toute sécurité, ainsi que le recrutement d’un maçon. Les rénovations de la voirie ont, pour le moment, été réalisées dans la commune voisine de Dour où les ouvriers honnellois devaient initialement se rendre pour des travaux de jointure. Une fois réalisés, ils ont pu profiter des bons conseils de leurs voisins pour s’essayer à la pose d’asphalte à chaud.

Une campagne de rénovation devrait prochainement être mise en place et s’étaler jusqu’aux vacances d’été. Ces rénovations se dérouleront de villages en villages afin de limiter les déplacements et par la même occasion les pertes de temps, néfastes à la bonne qualité de la matière.