La rencontre fut aussi insolite que furtive ! Ce mardi matin, aux alentours de 9h30, un habitant d’Hornu a aperçu un singe en liberté alors qu’il sortait sa voiture de son garage. La zone de police boraine a été prévenue mais à l’heure d’écrire ces lignes, les services n’avaient aucune trace de l’animal.

"Il a failli rentrer dans mon garage", explique Tiziano. "Ensuite, il est parti chez le voisin, s’est baladé sur ma toiture et a finalement sauté dans le jardin de la voisine. Nous n’avons pas eu le temps de le prendre en photo mais nous avons prévenu la police, qui a bien rigolé." Il est vrai que le motif de l’appel était pour le moins surprenant. Mais il a été pris au sérieux.

La zone de police boraine nous confirme avoir reçu un premier appel, d’un habitant de la rue de Bavay à 11h22. "À 11h30, une équipe était sur place mais elle n’a pas pu apercevoir l’animal. Nous sommes en tout cas informés de la situation et nous la tenons à l’œil mais pour l’instant, le singe n’a pas pu être capturé."

Cette escapade n’est bien sûr pas sans rappeler celle du singe de Gilly (photo en illustration) qui avait donné du fil à retordre à la police, aux pompiers et aux services du bien-être animal. L’animal, détenu illégalement par un propriétaire privé, avait en effet échappé à chaque tentative de capture durant près de deux semaines. Il avait finalement pu être intercepté à l’aide d’une fléchette tranquillisante et transporté dans un centre spécialisé, en Flandre.

Les riverains qui apercevraient l'animal du côté d'Hornu/Boussu sont invités à prendre contact avec la zone de police ou un service de protection des animaux (SPA, refuge,...). La procédure est en effet identique pour tous les animaux errants, qu'il s'agisse d'un chien... Ou d'un singe.