Une peine de huit mois de prison, assortie d'un sursis de cinq ans, a été prononcée jeudi par le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Tournai, contre un habitant de Boussu qui était poursuivi pour maltraitance envers un animal. L'accusé, D.P a roué de coups son chien avant de l'étrangler. 

Les faits ont eu lieu la nuit du 18 au 19 septembre 2017 à Boussu. D.P avait hérité du chien de sa défunte compagne et il avait beaucoup de mal à faire obéir le Yorkshire. Il prétend que le chien l'a mordu et il s'en est emparé pour le rouer de coups, le claquer contre les murs du couloir avant de l'étrangler.

Les faits ont été dénoncés par une femme qui avait l'habitude d'aller promener l'animal. D.P a été condamné sur base du nouveau code sur le bien-être animal.