Le bilan provisoire des inondations qui ont secoué la Belgique ce jeudi est d’ores et déjà dramatique et pourrait encore s’alourdir. Aux 23 décès déjà confirmés s’ajoutent des milliers de personnes désormais sans logement. Des victimes qui ont parfois des animaux, dont le sort inquiète. Pour leur venir en aide et ne pas alourdir la peine, des citoyens et des associations se mobilisent afin de proposer des solutions d’hébergement temporaires.

Les autorités provinciales du Hainaut se sont par exemple manifestées. "Au vu des circonstances dramatiques que vivent nos concitoyens, le Centre Provincial "les Métiers du Cheval" propose à titre gracieux l’hébergement en urgence de gros animaux (chevaux, ânes, poneys…) en accord avec les autorités provinciales", précisent-elles. Pas moins de 50 box sont disponibles afin d’accueillir les animaux, dans des conditions optimales et sous la surveillance bénévole de personnel qualifié sur le site du Centre Provincial, situé au numéro 31 Route de Wallonie à Ghlin (Hippodrome de Wallonie).

Un camion pouvant accueillir deux chevaux est disponible pour organiser un transport si des difficultés sont éprouvées. Les numéros de contact sont les suivants : 0489/41 13 49 – 0479/28 37 44 – 0475/73 29 32. Le refuge L’Étoile de Bonté, situé à Quaregnon, propose lui aussi une aide. "Les soigneurs du refuge ont libéré quelques endroits au sein de ce dernier afin de recueillir les animaux des familles victimes des inondations. L’étoile de bonté propose une pension gratuite pour ces familles, le temps de se remettre de cette situation dramatique."

Les petits chiens, les rongeurs ou encore les chèvres peuvent être accueillis. Une simple demande via le 0470/91 63 27 (numéro spécifiquement réservé à ces demandes d’aides) suffit. Un groupe Facebook, baptisé "aide animal inondation Belgique" a vu le jour et regroupe l’ensemble des propositions d’aide, qu’il s’agisse d’accueil d’animaux ou d’aide au transport de chevaux, par exemple.

Dans la région du Centre, les associations ne sont pas en reste. À Feluy, les Amis des Animaux restent joignables via le 064/55.58.98. À La Louvière, c’est l’asbl le Snark qui propose son aide. Spécialisée dans l’accueil des adolescents placés, âgés de 12 à 18 ans et présentant des troubles du comportement, celle-ci accueille déjà des ânes, des lapins et des poules et canards dans un projet de médiation animale.

"Nous disposons de box et de locaux chauffés, des chats et chiens peuvent par exemple y être temporairement accueillis", explique Ilse Fievez au nom de l’association. "Ils seront placés en toute sécurité et seront bien évidemment remis à leurs propriétaires une fois que la situation se sera améliorée. Nous voulons faire notre possible pour aider, c’est quelque chose qui nous parait logique." Si le feu vert lui est donné, l’association pourrait également accueillir des personnes sinistrées.

Preuve, une fois encore à travers ces exemples, que la solidarité est plus forte que tout et qu'elle s'étale bien au-delà de la province de Liège, la plus durement touchée.