Trop c’est trop. Fin août, la bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant (LB), s’était engagée à trouver des solutions pour lutter contre les nuisances et intrusions trop souvent constatées au sein du parc communal. Aujourd’hui, cette dernière l’assure : les fauteurs de trouble seront plus sévèrement sanctionnés.

En effet, une ordonnance de police est entrée en vigueur afin de poursuivre plus facilement ces individus. Sauf autorisation, plus aucune personne, ni véhicule motorisé, n’est autorisé à pénétrer au sein du parc communal après 22 heures d’avril à octobre, et après 18 heures de novembre à mars. "Il a également été décidé d’interdire toute consommation de boissons alcoolisées dans l’enceinte du parc communal jusqu’au 30 septembre prochain afin d’éviter les rassemblements, de toute façon en totale contradiction avec le respect des mesures imposées par le CNS", explique la bourgmestre.

Évidemment, diffuser l’arrêté et l’afficher sur les grilles d’accès ne suffira pas à dissuader les personnes concernées. Les contrôles policiers seront donc renforcés afin de prendre sur le fait toute personne ne respectant pas les mesures prises. "Les éventuelles infractions feront l’objet de contravention de la part de la zone de police Sylle et Dendre, et le contrevenant pourra se voir interdire l’accès au parc communal."

Le système de caméras installé à l’arrière du château communal sera quant à lui amélioré. "Je ne peux tolérer que les citoyens vivants aux alentours du parc communal se sentent en insécurité. Je veux mettre fin à ces incivilités au plus vite." Pour rappel, le parc est aménagé de telle sorte que chacun puisse y trouver une activité : plaine de jeux pour enfants, terrain de basket et de beach volley, pétanque, appareil de fitness,…

Malheureusement, certains ne respectent pas la quiétude des lieux. Dans la nuit du 22 au 23 août dernier aux alentours de 3 heures du matin, une équipe de la zone de police avait dû se rendre sur place alors que plusieurs perturbateurs se trouvaient dans l’enceinte.