La ferme "Ne vous plantez pas" met en place un nouveau service de façon originale.

C'est un véhicule aussi rare que mythique qui s'apprête à sillonner les routes de Jurbise et ses environs. À la ferme "Ne Vous plantez pas", située à Herchies, Marc a retapé pendant deux ans un Citroën type H. Produite entre 1948 et 1981, cette fourgonnette a longtemps été associée au commerce ambulant. Les fans de Louis la Brocante la reconnaitront au premier coup d'œil. Dans l'Hexagone, les forces de l'ordre s'en servaient également. Le type H était alors surnommé le panier à salade. Marc boucle la boucle avec ses livraisons de légumes.

"Je vais utiliser la fourgonnette pour assurer les commandes par Internet, mais aussi pour circuler dans la région, et je m'arrêterai pour ceux qui veulent", explique Marc. Un véritable service à l'ancienne qui a du style. Et qui donne écho à la manière dont on travaille à la ferme "Ne Vous plantez pas".

Voilà deux ans en effet que Chloé et Marc ont repris la ferme familiale pour lui faire prendre le virage de la permaculture. "Le papa de Chloé tenait la ferme. Il est décédé inopinément il y a deux ans. Chloé avait un diplôme de psychologue et travaillait dans une institution hospitalière. Quand son papa nous a quittés, le choix s'est posé: vendre la ferme ou reprendre l'activité. On s'est lancé dans la seconde option, mais en décidant de travailler autrement. On s'est beaucoup renseigné sur la permaculture, on a suivi des formations à la ferme du Bec Hellouin qui est une véritable référence et on ne regrette vraiment pas."

Très vite, le couple découvre les astuces de la permaculture. "Le principe est qu'un légume en protège un autre, si bien qu'il n'y a pas besoin de pulvériser. Sur le dessus de nos butes de pommes de terre par exemple, on plante nos haricots. Quand ils poussent, ils développent une substance dont la pomme de terre a besoin pour se développer. Ensuite, on les récolte ensemble. On associe aussi nos routes de carottes à celles de fenouil, car le ver de carottes déteste le fenouil. Les exemples sont nombreux."

Producteurs locaux jusqu'au bout des ongles, Chloé et Marc misent également sur les circuits courts en amont. "Nous proposons uniquement des légumes de saison, et nous travaillons beaucoup avec des semences d'origine belge. Nos tomates sont par exemple issues de l'histoire profonde de la tomate belge, avec la rouge de Namur ou le téton de Wépion."

La méthode et les produits de "Ne vous plantez pas" ont déjà séduit des restaurants comme le Noir Bonnet à Sirault ou les Trois ruelles à Lens. Sans compter les nombreux adeptes qui poussent déjà régulièrement les portes de la ferme. Et bientôt, ceux qui arrêteront sur leur passage le Citroën type H.