Borinage

Alternative Citoyenne s'inquiète du dossier alors que certaines décisions avaient été votées par le conseil en septembre dernier.

Ce mardi, le groupe Alternative Citoyenne interpellera la majorité quant au projet de sécurisation de la Chaussée Brunehaut. Le 12 septembre dernier en effet, le conseil communal de Jurbise décidait à l’unanimité la prise de mesures de sécurisation sur cette voirie particulièrement fréquentée, notamment par les poids lourds.

« Il avait été convenu de poser des panneaux pour limiter le passage de véhicules lourds aux seuls charrois agricoles et aux dessertes locales », rappelle le groupe AC. « À ce jour, les panneaux n’ont pas été posés. Seuls des panneaux de limitation de vitesse à 50 kilomètres/heure ont été placés. Nous questionnerons la majorité sur les raisons de ce blocage malgré une annonce aux citoyens fin septembre. »

Objectif, savoir si la Liste de la Bourgmestre (LB) de Jacqueline Galant entend toujours interdire l’accès de cet axe aux poids lourds via la pose de panneaux et, et oui, dans quels délais. Les débats se tiendront autour de la table du conseil communal. AC espère obtenir des réponses et surtout, des avancées concrètes alors que « la hausse considérable de poids lourds sur la chaussée Brunehaut crée de réelles nuisances quotidiennes aux riverains et occasionne des accidents. »

De son côté, la bourgmestre de Jurbise confirme que les décisions votées seront respectées. "Nous avons déjà installé les panneaux de limitation de vitesse. Pour ce qui est du reste, nous ne pouvons par contre pas agir unilatéralement: le charroi vient soit de Mons, soit de Soignies, il faut donc prendre des décisions en concertation avec ces deux communes pour agir en amont et en aval de Jurbise." 

Des contacts ont déjà été initiés avec les deux communes voisines mais les discussions devront se poursuivre pour trouver la meilleure façon de faire.