Borinage

Le préavis de grève déposé la semaine dernière est suspendu.

Le 13 mars dernier, la FGTB Mons-Borinage déposait un préavis de grève alors que le climat social au sein de l’agence locale pour l’emploi (ALE) de Jurbise était particulièrement tendu. Aujourd’hui, la situation semble s’apaiser. Le préavis n’est pas annulé mais est suspendu dans l’attente de la tenue d’une assemblée générale, prévue ce jeudi matin.

« Suite au préavis de grève déposé, une rencontre s’est tenue entre la bourgmestre et la présidente de l’ALE. Des contacts ont ensuite été pris entre la bourgmestre et la FGTB et ont permis de dégager des garanties pour les travailleurs », communique le syndicat. Le dialogue social sera notamment organisé afin de définir une procédure de récupération des frais de déplacement non payé durant plusieurs années.

Il est également prévu d’annuler les décisions annoncées mercredi dernier, à savoir la suppression des chèques-repas, de la prise de présentéisme ou encore de la prime de fin d’année. « Nous restons très vigilants. Notre objectif est de consolider les avantages acquis par des conventions et de définir un modus operandi pour la récupération des frais de déplacement dus. »

Pour rappel, alors que le syndicat avait espéré un dialogue constructif avec la direction après avoir constaté que les frais de déplacement du personnel n’avaient pas été payés, la situation s’était envenimée. Les travailleurs avaient décidé d’un arrêt de travail et un préavis de grève déposé. Le lendemain, la bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant (LB) appelait au dialogue et à la concertation en promettant l’annulation des sanctions annoncées.