L'opposition espérait pouvoir disposer d'un espace d'expression via cet outil

Les conseillers de l'opposition jurbisienne avait bon espoir d'obtenir un espace d'expression dans le journal communal. C'est en ce sens qu'ils ont interpellé la majorité ce mardi soir alors qu'un nouveau règlement d'ordre intérieur (ROI) du conseil communal était proposé au vote. C'est finalement “ non ”, la Liste de la Bourgmestre estimant que cet outil n'a pas vocation à transmettre des messages politiques.

“ Nous avons proposé une série d'amendements sur ce nouveau ROI pour notamment une consultation citoyenne plus large, le droit pour les conseillers communaux d'excercer leurs missions,… Nous avons proposé un article supplémentaire visant à ouvrir le journal communal à tous les partis, comme cela se fait déjà dans de nombreuses communes ”, explique Joël Delhaye pour Alternative Citoyenne.

La majorité est cependant restée sur ses positions. “ C'est dommage, plus encore alors que l'on parle de transparence. Il ne serait pas question de faire de la politique politicienne mais d'évoquer ou de se positionner sur des projets, de soumettre des propositions aux citoyens,… Nous sommes conscients que la majorité n'utilise pas non plus ce journal communal comme tel. Mais l'édito est signé par la bourgmestre, c'est aussi un peu une façon de promouvoir sa politique.”

Du côté de Jacqueline Galant et de ses colistiers, on ne semble pas prêts à changer le système. “ Nous avons toujours refusé cette proposition parce que nous estimons que les deniers publics ne doivent pas être utilisés pour faire la publicité ou la communication des partis politiques. Le journal est destiné à informer la population, à mettre des citoyens à l'honneur,… Il n'a jamais été ouvert ni à la majorité, ni à l'opposition. D'autres moyens existent pour promouvoir sa politique. ”