Borinage

En 2018, ce sont 44 primes qui ont été octroyées pour un vélo traditionnel et 18 pour un vélo électrique.

Dans le cadre d’une action en faveur de la mobilité verte, la commune de Jurbise a récemment souhaité promouvoir l’utilisation de vélos à assistance électrique pour remplacer des déplacements en voiture, qu’ils soient utilitaires ou consacrés aux loisirs. Pour ce faire, l’administration communale a mis une flotte de trois vélos à disposition de ses habitants.

Objectif, permettre au plus grand nombre d’essayer ce type de véhicule dont la motricité combine la force de pédalage du cycliste avec l’assistance d’un moteur électrique. "C’est un beau succès même si les conditions climatiques sont un facteur déterminant", explique la bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant (LB).

Cet été, les vélos ont régulièrement été mis en location, tant en semaine que durant les week-ends. "Depuis la rentrée scolaire, c’est surtout le week-end. Mais dans tous les cas, c’est un projet qui nous tenait à cœur. C’est quelque chose qui fait d’ailleurs partie de l’accord de gouvernement. Nous avons en quelque sorte été avant-gardiste en la matière."

La commune octroie par ailleurs une prime aux citoyens qui désireraient procéder à l’achat d’un vélo traditionnel ou d’un vélo électrique. "La prime pour aller jusqu’à 25 euros dans le premier cas, et jusqu’à 100 euros pour un vélo électrique. Nous sommes une petite commune, le montant de ces primes est donc déjà important."

Et preuve qu’il s’agit d’un véritable incitant financier, ce sont 44 primes qui ont été octroyées en 2018 pour un vélo traditionnel et 18 pour un vélo électrique. Cette année, ce sont déjà 33 primes qui ont été accordées pour un vélo normal et 18 pour un vélo électrique. "Je reste convaincue que si ces primes n’étaient pas octroyées, moins de citoyens se rendraient propriétaires d’un vélo."

Rappelons que le gouvernement wallon a annoncé dans son accord sa volonté d’octroyer pour un vélo 20 euros par an et par habitant.