La commune a répondu à l'appel à projets de la région wallonne.

Rien n’est joué mais la commune de Jurbise espère pouvoir aller plus loin en matière d’écologie. Les autorités locales viennent en effet de soumettre un dossier de candidature dans le cadre du projet wallon « commune zéro déchet ». Par l’adhésion à ce projet, le conseil communal s’est engagé à respecter plusieurs étapes.

Notamment la mise en place d’un comité d’accompagnement, composé de forces vives concernées. Ce dernier sera chargé de co-construire et de remettre des avis sur les actions envisagées et leur évaluation sur base d’un diagnostic de territoire. « Comme toujours dans ce genre de dossier, nous tentons de travailler en concertation avec les citoyens, les services communaux, le monde associatif, l’enseignement,… » explique Jacqueline Galant (LB), bourgmestre.

« Si l’opportunité nous est donnée, nous impliquerons aussi très probablement les acteurs des partenariats locaux de prévention car ils connaissent très bien leurs quartiers. » Au-delà de ces ressources externes, la commune sera également chargée de mettre sur pied un groupe de travail interne de type éco-team. Objectif, établir un plan d’actions structuré, assorti d’indicateurs, diffuser sur le territoire communal les actions de prévention définies à l’échelle régionale et, in fine, mettre à disposition, de manière gratuite, les bonnes pratiques développées au niveau de la commune.

À l’horizon 2021, il faudra alors évaluer les actions sur la production et la collecte des déchets. « Les Jurbisiens sont déjà de bons recycleurs mais nous restons convaincus qu’il est toujours possible de faire plus », ajoute encore la bourgmestre. « Après avoir mené de nombreux projets de prévention liés au tri et à la gestion des déchets, offert des poules aux citoyens, des sacs réutilisables pour les courses, des poubelles de voiture ou organiser des formations au compostage, c’est une suite logique. »

La commune doit désormais espérer être retenue parmi les villes candidates.