À Jurbise, depuis plusieurs années déjà, chaque conseiller communal y va de son idée pour améliorer la sécurité routière. Décidés à se montrer constructifs et à travailler ensemble pour dégager des solutions, les membres de la majorité et de l’opposition s’uniront ce mardi soir au conseil communal. Preuve que quand on veut, on peut.

La vitesse sur les routes communales a en effet fait l’objet d’une attention particulière en commission de la Bourgmestre. Les réflexions ont mené à la rédaction d’une motion commune des groupes Liste du Bourgmestre et Alternative Citoyenne. Cette dernière sera présentée au conseil ce mardi soir.

"Améliorer la sécurité routière dans notre entité est l'affaire de tous et je suis déterminée à avancer", explique la bourgmestre, Jacqueline Galant (Liste de la bourgmestre). "Au-delà des considérations partisanes, il me paraissait important de mutualiser nos efforts afin de répondre au mieux aux demandes de nos citoyens."

La problématique n’est évidemment pas neuve. L’objectif commun sera de parvenir à une analyse des vitesses sur les routes afin de se concerter avec le service public de Wallonie (SPW) pour des aménagements de sécurité routière et de réduction de vitesse mais aussi de s'engager à débattre et analyser au sein de l'observatoire de la sécurité routière toutes les doléances des citoyens concernant la problématique de la sécurité routière.

La mise en œuvre de cet observatoire de la sécurité routière sera également abordée ce mardi, puisque les conseillers seront invités à fixer les modalités de sa création et à lancer l’appel à candidatures. Aux côtés des mandataires désignés lors d’un prochain conseil siégeront également des policiers et des citoyens représentants les six villages de l’entité.

Notons encore qu’en matière de mobilité douce aussi, le conseil poursuit son travail. La motion relative à l’appel à projets wallon « communes pilotes Wallonie cyclable » proposée par le groupe Alternative Citoyenne sera votée favorablement. Par ce fait, la commune s’engage à déposer sa candidature afin de mener sur son territoire une politique ambitieuse en faveur du vélo utilitaire.