Le 13 avril, une plantation de cannabis de 712 plants avait été découverte dans un dépôt à Furnes. Durant l'enquête sur cette plantation, plusieurs suspects ont été suivis jusqu'à Boussu, en province de Hainaut. Une autre plantation a pu ainsi être révélée le même jour. La police a mis la main sur 360 plantes et pas moins de 58 kilogrammes de bourgeons de cannabis. 

 
Selon le parquet, Ramazan B. (48 ans) joue un rôle crucial dans les deux plantations. Cet homme, originaire de Breda aux Pays-Bas, risque quatre ans de prison, mais nie avoir été la figure de proue. Selon la défense, Ramazan B. a agi sous les ordres d'un certain Mohamed, qui aurait tout financé. 

Pour l'installation de la plantation, Ramazan B. a fait appel au mari de sa nièce, qui réside également aux Pays-Bas. Ce dernier risque 38 mois de prison. Des cueilleurs bulgares ont travaillé dans les plantations. Parmi eux, Zekie I. (53 ans) aurait agi, selon le parquet, comme une sorte de cheffe d'équipe. Selon son avocat Luk Delbrouck, elle n'a jamais joué aucun autre rôle dans l'affaire. La prévenue a également affirmé regretter avoir laissé son fils et sa fille travailler dans une plantation. 

Le parquet a requis trois ans de prison envers elle, alors que six mois de prison sont requis envers les cueilleurs. Les avocats de la majorité des prévenus ont demandé une peine avec sursis. Seul le propriétaire de l'immeuble de Boussu demande l'acquittement. Selon son avocat, l'homme a été un peu naïf lorsqu'il a accepté un loyer mensuel de 1.100 euros en espèces. Le jugement sera prononcé le 18 janvier prochain.