Mauvaise surprise pour les exploitants des anciens abattoirs d'Hornu, reconverti en parcelles commerciales. En effet, plusieurs cellules ont été fermées à l'issue d'un contrôle de police mené le 28 août dernier. Des scellés ont été posés et les exploitants concernés priés de quitter les lieux. 

Cette fermeture forcée fait suite à un contrôle négatif de différents services de police, en collaboration avec l’Afsca ou encore le service des douanes. Selon nos informations, plusieurs problèmes ont été constatés : les strictes mesures d’hygiène imposées par l’Afsca n’étaient pas respectées, les assurances n’étaient pas en ordre et des manquements en matière de salubrité ont été constatés.

Plusieurs avertissements avaient pourtant été formulés à l'attention des exploitants afin de permettre à ceux-ci de se remettre en ordre. Le dossier a été ouvert il y a plus d'un an et avait été mis "en stand-by" durant le confinement. Une période que les locataires n'ont malheureusement pas mis à profit pour se mettre en conformité avec la loi.