Ces dernières années, les agences bancaires ont fermé leurs portes, les unes après les autres, laissant sur le carreau de nombreux citoyens, désormais contraints d’utiliser l’outil informatique ou de parcourir de nombreux kilomètres pour se rendre dans une agence voisine. La commune de Boussu n’est malheureusement pas épargnée par ce phénomène.

D’ici le 1er mai prochain, l’agence ING d’Hornu fermera définitivement ses portes. "Nous sommes conscients que cette modification pourrait vous causer certains désagréments", souligne le groupe bancaire à l’attention de ses clients. "Toutefois, en tant que client ING, vous pouvez vous rendre dans toutes nos agences. De plus, nous sommes prêts à vous aider à distance ainsi que via Home’Bank et l’application ING Banking."

Un message qui se veut rassurant mais qui peine évidemment à convaincre des citoyens qui ne peuvent poser qu’un seul constat : leur banque ferme, et il faudra désormais se rendre à Mons, au sein de l’agence située au Boulevard Dolez, pour espérer décrocher un rendez-vous et donc obtenir des informations ou bénéficier de conseils en face à face.

Dans la région, ce n’est évidemment pas la première agence à fermer ses portes au profit de la numérisation. Une numérisation qui pose cependant toujours question puisque selon une étude de la fondation Roi Baudouin parue en août dernier, 40% de la population belge a de faibles connaissances numériques. Un chiffre qui grimpe jusqu’à 75% chez certaines catégories de population.

Autant écrire que face à cette volonté de digitalisation, tous les clients ne seront pas égaux.