La commune de Dour peut se targuer de faire partie des bons élèves en matière de tri et de production de déchets. Cette dernière ne cesse de diminuer année après année pour atteindre une production annuelle de 110 tonnes en 2020. En 2010, ce chiffre atteignait la barre des 323 tonnes. La production a donc été divisée par trois en dix ans. Ces bons résultats ne s’arrêtent pas là puisque les ménages dourois produisent en moyenne 102 kilos de déchets par an contre 138 en moyenne en Wallonie. Plusieurs familles participent également à un programme pilote "zéro déchet" qui porte leur production annuelle à 38 kilos soit 100 de moins que la moyenne wallonne.

Il faut écrire aussi que pour arriver à cela, de nombreuses actions ont été mises en place au sein de la commune afin de diminuer perpétuellement la production de déchets des ménages dourois. "Nous avons mené de nombreux projets au sein de la commune afin de diminuer la production de déchets en commençant par nos services qui ont été sensibilisés sur la problématique du plastique", explique Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. "Des gourdes ont également été mises à disposition des utilisateurs des maisons de quartier. Les plaines de jeux bénéficient désormais de yaourts en grand conditionnement et le hall de maintenance ainsi que l’aire de stockage mènent désormais un tri pointu des déchets."

"Un point d’honneur a également été mis sur les écoles qui sont désormais équipées de fournitures durables. Les bics, lattes, tailles craillons ou encore classeurs en plastique font désormais place au carton. Nous avons également amélioré le tri des déchets dans les établissements scolaires", poursuit Carlo Di Antonio.

D’autres projets plus globaux ont également vu le jour ces dernières années. Des actions ont ainsi été menées par le Plan Local de Propreté, le projet "ici commence la mer" a vu le jour, des flyers 0 déchet ont été distribués, le Centre culturel s’est muni de gobelets réutilisables, le nettoyage des locaux communaux se fait désormais à l’aide de produits naturels, etc.

La commune de Dour ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. "Nous espérons que les familles pilotes "zéro déchet" seront contagieuses et donneront envie à d’autres de faire de même", confie Carlo Di Antonio. D’autres projets seront reconduits comme les ateliers zéro déchet et l’installation de fontaines à eau. Une brochure à l’intention des nouveaux habitants sera rédigée afin de les sensibiliser sur la propreté publique. Une attention particulière sera également portée sur les ménages gros producteurs de déchets. Dernièrement, des sacs "langes" ont également été mis en place en ce sens.