L’avenir proche des secteurs en difficulté, comme celui de l’Horeca, reste assez flou puisqu’aucune réelle perspective de réouverture n’est pour le moment envisagée. Une bonne nouvelle ressort cependant du conseil communal de Dour qui s’est tenu hier. Plusieurs taxes seront supprimées dans la commune comme cela avait été le cas l’année dernière.

Les taxes en question concernent le débit de boissons, les emplacements des forains et des cirques ainsi que les redevances payées lors des marchés et braderies. "Nous allons annuler ces taxes à Dour en 2021", annonce Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. "L’impact le plus important concernera les débits de boissons qui n’auront pas à payer leur taxe en 2021. Le prix des emplacements sur les marchés et braderies sera quant à lui ramené à zéro. La Région Wallonne devrait normalement compenser cette suppression de taxes qui représente un coût d'environ 25 000 euros. Si elle ne le fait pas, cette suppression sera tout de même effective.".

Une prime pourrait également être de nouveau octroyée aux commerçants du secteur Horeca. "La dernière prime octroyée aux secteurs en difficulté date de novembre", indique Carlo Di Antonio. "Cela fait donc un moment qu’ils n’ont plus rien reçu. J'estime que cette prime ne doit normalement pas être prise en compte dans le budget communal mais bien par le régional voire le fédéral mais si rien n'est fait nous essaierons d'agir.".