La mobilité douce est davantage mise à l’honneur ces derniers temps afin de diminuer l’usage de la voiture. Cette alternative plus écologique était d’ailleurs au cœur de l’appel à projets, "Communes pilotes Wallonie Cyclable", lancé par le Gouvernement wallon. En septembre dernier, la commune de Saint-Ghislain a décidé de répondre à cet appel en rentrant un dossier de candidature démontrant la volonté de la ville à mettre la mobilité douce en avant. Après analyse du SPW Mobilité et Infrastructures, le dossier saint-ghislainois a été retenu et recevra donc une enveloppe de 750 000 € afin de réaliser les aménagements.

Cette enveloppe budgétaire permettra à la ville de Saint-Ghislain d’assurer le confort et la sécurité de ses usagers faibles. Trois projets remplissant cet objectif ont déjà été votés par le Conseil communal. La transformation de l’ancienne ligne de chemin de fer entre Neufmaison et Tertre en chemin partagé pour les vélos, les piétons et les cavaliers en fait partie. Un chemin partagé au départ de la limite entre Baudour et Ghlin pour rejoindre Tertre devrait également être créé. L’aménagement d’un tronçon cyclable de la rue du Sas à Saint-Ghislain jusqu’à la cité des Petites Préelles a aussi été prévu par le Conseil communal de Saint-Ghislain.

La commune de Saint-Ghislain n’avait pas attendu l’appel à projet du Gouvernement wallon pour aménager son territoire en faveur de la mobilité douce. Rien qu’en 2020, le circuit cyclable du centre-ville, le sentier de la rue Emile Lété à Sirault et le sentier du Vent de Bise à Saint-Ghislain ont fait l’objet d’arrangements et d’améliorations. Des bandes cyclo-piétonnes, dans le centre de Saint-Ghislain et aux abords de l’école des Sartiaux à Baudour, ont également été mises en place ce lundi 15 mars.

L’ensemble des travaux de mobilité réalisés dans l’entité de Saint-Ghislain font partie d’une stratégie globale à long terme mise en place en lien avec la vision Fast 2030. L’objectif de ce projet est d’augmenter la part de la marche, du vélo et des transports en commun au détriment de la voiture. La Ville de Saint-Ghislain a désormais jusqu’en juillet prochain pour présenter au SPW Mobilité et Infrastructures les aménagements qu’elle compte mettre en place avec les subsides obtenus.