Après avoir été stoppés, les travaux reprendront ce lundi.

Le chantier n’est pas encore terminé mais après plusieurs années de patience, on touche au doucement au but. Ce lundi, les travaux entrepris pour la création d’une liaison cyclo-piétonne à la rue d’Offignies reprendront. Une bonne nouvelle pour tous les cyclistes qui empruntent régulièrement cet axe, plus encore en cette période de confinement et de retour des beaux jours.

Les travaux entrepris à partir de ce lundi ne devraient avoir que très peu d’impact sur la circulation. "La partie de la rue d’Offignies étant presque terminée, la liaison doit maintenir se prolonger par une piste cyclable suggérée jusqu’à la place de Blaugies et jusqu’à la place de Petit-Dour via les rues d’Offignies, Moranfayt, Ropaix, la route Verte et la rue Viane", explique Carlo Di Antonio, bourgmestre.

"Sur ces voiries il s'agira d'un marquage rouge d’une largeur de 80 centimètres de part et d'autre des chaussées concernées à l'aide de résines époxydes de très haute résistance avec gravillons anti-dérapant. Le lien cyclo-piéton de Blaugies/Petit Dour vers le Belvédère sera ainsi assuré." Le chantier ne sera pas terminé pour autant puisque ce lien devra être poursuivi en 2021 entre Petit Dour et Sars la Bruyère d'une part, et entre Petit Dour et Colfontaine via Marie Boulette d'autre part.

Au départ du Belvédère et le rond-point de l'épine, le lien est assuré via la route de Wallonie et la rue de la Grande Veine jusqu'au Ravel. "Il restera à réaliser un tronçon entre la route de Wallonie et la gare de Thulin et un autre qui reliera le Belvédère, la cité du Repos, le bois de Cocars, la chapelle de Cocars et le centre de Wihéries."

Des travaux seront engagés en 2021 et 2022 pour créer une nouvelle liaison cyclable entre le nouveau site des câbleries, la rue des Canadiens, la ruelle d'Elouges, la cité de la Tourelle et le ravel, et une dernière entre le centre de Wihéries et l'ancienne gare de Wihéries à Elouges. Pour rappel, les travaux avaient débuté en fin d’année dernière mais le projet de ces aménagements en faveur de la mobilité douce ne date plus d’hier.

En 2015 déjà, la majorité avait marqué son accord pour la construction de cette liaison cyclo-piétonne en site propre. Le marché n’avait pu être attribué qu’en 2017 pour un montant de 815 000 euros, dont 650 000 euros subsidiés par la Région wallonne.