L'événement est devenu incontournable pour les amateurs de VTT.

Au fil des éditions, l’événement est devenu incontournable pour tous les vététistes, qu’ils soient amateurs ou confirmés. Le 3 novembre prochain, le rendez-vous sera à nouveau donné au sein du parc communal de Baudour pour cette (déjà) douzième édition de la Saint-Ghislainoise, proposée par le club des MountainBears Bikers.

Prix du mérite sportif de la ville de Saint-Ghislain en 2011, la Saint-Ghislainoise est une randonnée sportive et familiale, organisée chaque année au mois de novembre. En proposant des circuits de 25, 35, 55, 65 ou 75 kilomètres, elle s’adresse à tous les publics et a décroché ses lettres de noblesses. "Il est vrai que la randonnée est désormais reconnue, tant pour son organisation que ses parcours", se réjouit Olivier Lebon-Huart.

Cette année encore, les organisateurs espèrent attirer les foules. "Si la météo est clémente, nous espérons tourner autour des 1200 à 1300 participants. Si elle n’est pas de la partie, nous tournerons davantage autour de 600 ou 700, ce qui reste un beau nombre." Une fois encore, une partie des bénéfices sera reversée à différentes associations, notamment Think Pink.

"De même, les produits qui ne seraient pas consommés lors des ravitaillements seront attribués à des associations. Nous tentons de faire évoluer notre événement et cette année, pour répondre aux enjeux climatiques, nous avons décidé de réduire autant que possible notre production de déchets. Les gobelets en plastique seront remplacés par des gobelets en carton recyclé et les sportifs pourront remplir leur propre gourde. Avec 700 à 1300 inscrits, l’impact n’est pas négligeable."

D’un point de vue plus pratique, signalons que le départ sera donné depuis le parc communal de Baudour entre 8 heures et 10h30 vers les bois et forêts de la région de Saint-Ghislain et du parc naturel des plaines de l’Escaut. "Nous tentons de limiter au maximum les passages sur les routes au profit des bois. Nous passons notamment par le bois de Baudour, le bois de Stambruges ou encore la mer de sable, avec un passage par les carrières Lebailly."

Les parcours les plus courts restent les plus accessibles aux vététistes amateurs. Pour les 75 kilomètres, mieux vaut être à l’aise, tant sur l’endurance que sur la technicité.