Les nouvelles technologies sont désormais aussi au service de la police. En ce début d’année 2021, la zone de police boraine a en effet décidé d’utiliser davantage les moyens à sa disposition afin de mener à bien ses missions, qu’elles s’inscrivent dans un contexte de prévention ou de répression. Cette bonne résolution s’est traduite par une présentation vidéo des vœux du chef de corps à la population et se poursuivra évidemment dans les prochaines semaines.

"Notre communication sera plus numérique, plus audiovisuelle, notamment parce que cela rend les messages plus agréables à écouter", explique Siham Zannoun, responsable de la communication. "Nous avons les ressources, en interne, pour proposer davantage de contenus filmés à la population. Nous n’avons pas encore défini de fréquence de publication mais nous pourrions, par exemple, tourner de petites séquences de prévention avec nos différents services."

La communication sera donc "modernisée", mais elle ne sera pas la seule à profiter des avancées technologiques. Au niveau du matériel policier aussi, du changement est prévu. "2021 devrait être l’année au cours de laquelle la zone acquiert des bodycams. En fonction de ce que la loi autorise, nous pourrions envisager d’extraire quelques images d’infraction en vue de publication, toujours dans un but de prévention et de conscientisation. Mais tout cela doit encore être discuté."

Toujours dans le même ordre d’idée, les nouvelles technologies permettront de traquer les chauffards. "Nous devrions pouvoir compter sur un radar jumelle, que nous budgétons chaque année depuis près de trois ans et pour lequel une homologation, très attendue, est nécessaire", poursuit Siham Zannoun. Déjà utilisé dans d’autres pays, ce radar jumelle permet le contrôle manuel de la vitesse des véhicules grâce à l’envoi d’un faisceau laser vers la cible.

"Nous avons également prévu d’acheter un véhicule plus vert, c’est-à-dire hybride ou full électrique. Le choix n’est pas encore arrêté. Ce à quoi s’ajoutera encore le renouvellement de l’une ou l’autre voiture et moto ou l’achat de nouvelles radios pour nos policiers." Bref, 2021 sera une fois encore une année d’investissement pour la zone… Des investissements qui se veulent visiblement résolument ancrés dans le 21e siècle.