Cela fait des années que les riverains du dépôt de bus TEC d'Eugies attendent avec impatience le retour au calme. Les véhicules circulent à grande vitesse, notamment dans la rue Peuple, pour rejoindre le dépôt, provoquant leur lot de nuisances : du bruit, des vibrations, de l'insécurité. Certains riverains ont même dû constater l’apparition de fissures dans les murs de leur habitation. Mais voilà une nouvelle qui devrait leur rendre le sourire.

Une partie du site TEC d'Eugies sera transférée dans le zoning de Frameries, sur un terrain de 4,5 hectares acheté par le TEC Hainaut en 2007. "La phase d’étude avec le bureau d’architecture est maintenant entamée", annonce le ministre wallon de la mobilité Philippe Henry (Ecolo), interrogé sur ce dossier par le député framerisois Manu Disabato (Ecolo). "Dans un premier temps, il est prévu la construction d’un dépôt et d’un centre d’entretien, les deux structures étant étroitement liées."

Aucun planning n’est encore arrêté mais la confirmation de la relance du projet est déjà à coup sûr une bonne nouvelle pour les riverains d'Eugies qui attendent cela depuis des années. Le dossier de construction du nouveau dépôt à Frameries était en effet prêt en 2008. "Mais la crise financière et les réductions de subvention qui ont suivi ont suspendu ce dossier", rappelle Philippe Henry.

Le TEC Hainaut s'est tout de même tourné vers la construction d'un nouveau dépôt mais du côté de Houdeng, sur ses fonds propres. "Celui-ci était nécessaire, car celui de La Louvière ne permettait plus de garer l’entièreté du parc d’autobus louviérois. La construction de Houdeng entre maintenant dans sa phase finale. le TEC Hainaut relance donc le dossier de Frameries."

Toutes les activités du site d'Eugies ne disparaîtront cependant pas d'un coup de baguette magique. Il n’est pas envisagé de déménager l’atelier central vers Frameries. Celui-ci devrait donc rester sur le site actuel. Or, cet atelier prend en charge la grosse maintenance des presque 300 bus que compte cette direction hennuyère. "Quant à la surface qui rendue disponible par ce déménagement partiel, le TEC n’a pas encore de vue précise quant à son affectation future", ponctue le ministre.

Pour rappel, le site TEC d'Eugies se compose de trois structures : l’exploitation (avec les conducteurs et le staff administratif), le centre d’entretien du parc d’autobus qui sillonnent le Borinage, et finalement l'atelier central. Seules les deux premières parties sont donc concernées par le déménagement à Frameries.