Certains auront eu la chance de l’apercevoir, d’autres seront probablement déçus de ne pas en avoir eu l’opportunité. Ce jeudi en fin d’après-midi, le Venice Simplon-Orient-Express (groupe LVMH) était de passage dans la région, notamment du côté de Mons, Frameries et Quévy. Le successeur de l’Orient Express, rendu célèbre par Agatha Cristie grâce à son roman Le crime de l’Orient Express, reliera désormais Bruxelles à Venise à raison d’une fois par an.

© Heavenly Photo

Autant écrire que les nostalgiques des années 20-30 étaient aux anges, ce jeudi après-midi. Et pour cause : l’Orient Express, tout vêtu de bleu et de dorures, n’a rien perdu de sa superbe grâce aux rénovations engagées avec soins. Le Venice-Simplon-Orient-Express possède 11 voitures-lits construites entre 1926 et 1931. Pour vivre cette aventure comme à l'époque, les cabinets de toilettes ont été restaurés à l'identique et offrent de l'eau chaude produite par de petits poêles. Les autres voitures du train replongent les visiteurs dans les années folles, chaque détail ayant été étudié pour rester fidèle au train d'époque.

Pour réellement en profiter, il faudra cependant débourser sans compter. Un voyage entre Amsterdam et Venise coûte la bagatelle de 3414 euros. À ce prix-là, autant préciser que caviar et champagne sont servis à bord. L’Orient Express sillonne l’Europe plus de 30 semaines par an et traverse notamment l’Angleterre, l’Autriche, la France, les Pays-Bas, la Hongrie, l’Italie et la Turquie. Il n’avait en revanche plus été de passage en Belgique depuis 2016.

On insistera sur la nécessité de rester à bonne distance du train lors de son passage et de se placer en sécurité. On rappellera encore qu'un train peut en cacher un autre. La prudence reste donc de mise, malgré l'enthousiasme que le passage de ce train hors norme peut susciter.