Deux scientifiques seront également présents pour apporter leur éclairage

Les jeunes poursuivent leur mobilisation pour demander une vraie politique climatique. Ce jeudi, ils étaient à nouveau des milliers à manifester dans les rues du pays pour inciter le politique à en faire bien plus pour la planète. Conscient que les jeunes ont besoin de donner de la voix, le PASS les accueillera ce lundi 25 février à l'occasion d'une journée de réflexion et d'action sur la question.

Cinq établissements de la région ont répondu à l'appel. Une centaine d'élèves prendra ainsi part à l'aventure. « Nous sommes très actifs en la matière, nous sensibilisons le public, dès le plus jeune âge, à la problématique du développement durable à travers de nombreux ateliers. Face à la mobilisation de ces jeunes, nous nous pouvions pas ne rien faire alors que nous avons une certaine expertise », explique Claire Bortolin, chargée de communication.

Sur base d'idées formulées par les jeunes participants durant la matinée, deux experts de la question du réchauffement climatique donneront leur éclairage scientifique de façon à enrichir ces idées, les peaufiner et développer des fiches-projets très concrètes. « Face caméra, ils auront une minute pour soit expliquer un projet qu'ils aimeraient développer, soit formuler des envies de changement. Dans les deux cas, tout cela devra être argumenté et développé afin de ne pas tomber dans l'utopie. »

Le résultat de ce travail sera alors synthétisé et partagé sur la plateforme Youth4Climate. « L'objectif, c'est que ces jeunes et leurs enseignants repartent avec des idées concrètes pour leur école, leur quartier, leur domicile,… Mais aussi que, dans un deuxième temps, les autorités ciblées par les élèves soient interpellées. » Car si la mobilisation ne faiblit pas, elle a avant tout pour objectif de conscientiser le monde politique à l'importance de prendre ses responsabilités face à l'urgence climatique.