C'est le projet original que Christelle Decottignies concrétise actuellement.

C’est un projet tout à fait original que Christelle Decottignies est en passe de concrétiser. Dès la semaine prochaine, elle partira à bord de son old beer truck, une estafette totalement remise à neuf et équipée de becs à bières et de fûts, afin de faire déguster des bières locales au plus grand nombre et faire découvrir son concept.

Rien ne prédestinait pourtant cette Lensoise, Française d’origine, à se lancer dans une telle aventure, et pour cause : elle n’est pas spécialement amatrice de boissons houblonnées. "Tout est partie d’une envie d’entreprendre et d’un souhait de reconversion professionnelle", explique Christelle Decottignies. "Mon mari s’est lancé en tant qu’indépendant il y a trois ans et tout se passe bien pour lui. Il m’a soutenue et encouragée dans mon envie de tenter ma chance, moi aussi."

© DR

Initialement fonctionnaire dans le milieu hospitalier en France, la jeune entrepreneuse a rapidement été inspirée. "Mon mari étant dans l’aérogommage, nous avons eu l’envie de restaurer un véhicule ancien pour partir sur les routes. Nous sommes tombés sur un ancien véhicule de pompier, une Renault datant de 1977 et les choses se sont faites naturellement. Je n’avais pas l’envie d’en faire un food truck, j’ai donc eu l’idée d’en faire un bar à bière ambulant."

Son étude de faisabilité en main, la quadragénaire a multiplié les rencontres. "J’ai rencontré des brasseurs absolument passionnés par ce qu’ils font et j’ai pu compter sur une collaboration parfaite avec un carrossier qui a parfaitement compris l’esprit de mon projet. Tout s’est mis en place et aujourd’hui, j’ai entre 60 et 80 bières qui pourront être proposées, en fonction des événements et des envies de la clientèle." A ces bières s’ajouteront également des limonades, cidres et autres jus.

Le travail est évidemment colossal puisque le véhicule ancien doit être aménagé de façon à accueillir le dispositif à bière, notamment le système de réfrigération et les becs, qui ont été fixés directement sur la paroi intérieure de l’estafette. "J’axe ce projet sur la liberté, la convivialité et la découverte. Cinq bières seront belges, la sixième sera une bière européenne. Ce qui me permettra par exemple de faire un clin d’œil à la France !"

Particulièrement excitée à l’idée d’enfin concrétiser ce projet, Christelle Decottignies nourrit déjà d’autres projets. "J’ai gardé une certaine sécurité d’emploi afin de ne pas prendre trop de risques. Mais si les choses fonctionnent bien et que les clients sont réceptifs, pourquoi ne pas mettre un deuxième beer truck sur pied ?" Un food truck, toujours axé sur les produits locaux, est aussi prévu. Histoire de multiplier les occasions entre les anniversaires, mariages, événements d’entreprises et festivals.