Si l’année 2020 aurait été pénible à bien des égards, elle aura aussi permis de mettre en avant la formidable générosité et solidarité dont bon nombre de citoyens sont capables. Les enfants ne sont pas en reste puisque cette année, pas moins de 3010 euros ont été récoltés par les élèves de 6e année primaire de l’école de Masnuy-Saint-Jean dans le cadre de l’opération Viva for Life, qui a vocation à venir en aide aux jeunes enfants et aux familles vivant sous le seuil de pauvreté.

Lancée l’année dernière, l’opération a mobilisé les écoliers de cette classe dès leur entrée en 5ème année. Vente de pâtisseries, estimation du poids d’un potiron à l’occasion d’Halloween, estimation du nombre de bonbons dans un bocal, vente de sacs réutilisables, vente de glaces… Si l’opération entamée dès leur entrée en 5ème a été bousculée par la crise, leur motivation n’a pas faibli et les idées se sont multipliées pour s’adapter au contexte.

"Le projet a été initié au début de l’année scolaire 2019-2020" , explique Stéphanie Hotton (LB), échevine en charge de l’enseignement à Jurbise. "Le pouvoir organisateur a soutenu cette initiative car outre la récolte d’argent pour cette superbe cause qu’est le Viva for Life, elle reposait aussi sur diverses sensibilisations à la pauvreté infantile. Les élèves de madame Amélie Pirlot ont été sensibilisés aux difficultés des enfants par le biais de témoignages, le visionnage de reportages."

Les élèves espéraient évidemment pouvoir aller déposer leur chèque d’un montant de 3.010 euros directement dans le cube. Mais c’est hélas à distance qu’ils ont dû remettre leur chèque. "Leur action reste fabuleuse et nous tenons à remercier aussi celles et ceux qui ont contribué à la constitution de cette superbe cagnotte en répondant aux sollicitations de nos écoliers !"

Pour la bourgmestre, Jacqueline Galant (LB), cette nouvelle action de solidarité "démontre une fois encore que notre commune connait le sens du mot solidarité. Les actions se multiplient pour venir en aide aux personnes fragilisées et que ce projet soit porté par des enfants démontre que l’entraide n’est pas un vain mot pour nos jeunes citoyens."