Le harcèlement scolaire est un fléau bien connu dans notre société sur lequel la parole a parfois du mal à se libérer. L’école du Centre de Boussu a décidé de s’attaquer à ce problème en réalisant une vidéo abordant tous les aspects du harcèlement. Les élèves de sixième primaire ont ainsi pu se mettre en scène dans diverses situations. La nouvelle génération a ainsi pu faire sa déclaration pendant un slam d’un peu plus de deux minutes.

Poids, taille, origine ou encore tenue vestimentaire, tous les sujets menant à d’éventuelles situations de harcèlement ont été évoqués. "On a critiqué mes vêtements, oublié mes sentiments", pouvait-on entendre dans la vidéo. "Le harcèlement est devenu mon quotidien pourtant on n’en a pas besoin", rappelle une autre étudiante. Les situations s’enchaînent en mettant en scène des situations parlantes pour les jeunes.

Les intérêts d’une telle vidéo sont multiples. Elle permet d’une part de sensibiliser les jeunes au mal qu’ils peuvent commettre, parfois sans le vouloir, aux enfants qu’ils harcèlent. Cela permet également de libérer la parole sur ces situations dont les jeunes n’osent pas toujours parler.

A une époque où les experts estiment que cinq à six pourcent des élèves sont harcelés, dont la moitié le sont sévèrement, l’initiative est la bienvenue. La Fédération Wallonie-Bruxelles avait également décidé d’agir en mettant en place la plateforme "Harcèlement à l’école". Elle avait été créée dans le cadre des mesures de prévention et prise en charge du harcèlement et du cyberharcèlement à l’école, approuvées par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 26 aout 2015. La plateforme recense des ressources et des informations utiles pour les équipes éducatives, les parents et les élèves et vise à sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative au phénomène du harcèlement entre élèves.

La vidéo réalisée par les élèves de sixième primaire de l’école du centre de Boussu, en collaboration avec leurs professeurs et le vidéaste Reazenn, est à découvrir sur YouTube ainsi que sur la page Facebook de la commune de Boussu et de Reazenn.