La crise a poussé les organisateurs à la réflexion.

Rendez-vous incontournable des épicuriens et des curieux, les marchés "saveurs et terroir" auraient dû reprendre à Dour dans le courant du mois d’avril dernier. Mais la crise de covid-19 est passée par là et les commerçants, artisans et clients en ont été privés. Qu’à cela ne tienne, c’est plus motivée que jamais que l’organisation s’apprête à accueillir les échoppes. Et pendant cette crise, la réflexion a été initiée et quelques changements ont été opérés…

En effet, les marchés deviendront hebdomadaires et se tiendront dorénavant sur la Grand-place de Dour. "Nous venons de vivre deux mois sans marchés. La situation est difficile pour tout le monde : l’asbl tente de survivre et les artisans ont été contraints de stopper leurs activités. Certains ne pourront d’ailleurs pas se relancer", explique Stephen Vincke, animateur-directeur de Dour It Yourself/asbl ARC.

"Nous nous sommes demandé comment revenir en force, avec un projet solide et réaliste. L’idée de passer d’un marché mensuel à un marché hebdomadaire s’est rapidement imposée. Cela permettra aux clients d’y faire leurs emplettes de façon régulière tout en profitant toujours de ce concept très particulier." La grande force du marché dourois réside en effet dans le fait d’être organisé en soirée, entre 16h30 et 20 heures.

La première édition de ce marché 2.0 se tiendra donc sur la grand-place, le 29 mai prochain. "Nous nous étions déjà installés dans les anciennes câbleries ou encore au Belvédère l'an dernier. Nous trouvions que la place se prêtait extrêmement bien à ce type de manifestation. Elle est grande mais relativement vide et un parking de 250 places est accessible à deux pas. C’est vraiment le lieu idéal, d’autant plus qu’une fois la crise terminée, nous pourrons réorganiser diverses animations."

Il faudra encore patienter puisque d’ici là, d’importantes mesures de sécurité sont de rigueur. Elles ne sont cependant pas suffisantes pour décourager les artisans. "Nous sommes actuellement en contact et en négociation avec eux. En fonction de leurs produits, certains ne seront pas forcément intéressés de venir chaque semaine. Mais les retours sont déjà très positifs. Il devrait y avoir du mouvement et de la diversité de semaine en semaine."

Stephen Vincke espère pouvoir accueillir une vingtaine de commerçants et artisans, et évidemment de nombreux clients. Les informations seront communiquées au fur et à mesure sur la page Facebook "Marchés saveurs et terroir à Dour", et prochainement sur un site internet.