Borinage

La superficie du plateau est trois fois plus importante

Dites adieu aux urgences exiguës et vétustes ! À partir de ce 20 février, les patients d'EpiCURA et leur famille seront accueillis aux urgences sur un plateau flambant neuf. Les travaux avaient débuté à l'été 2017 et sont désormais finalisés. Les nouvelles urgences sont trois fois plus grandes que les urgences actuelles et offrent surtout un confort bien supérieur.

Pour se positionner comme un hôpital aigu de référence dans la région de Mons-Borinage, le groupe hospitalier n'a pas lésiné sur les moyens : six millions d'euros ont été investis dans ce projet, qui s'inscrit par ailleurs dans le plan Crescendo, un programme d'investissement de 130 millions d'euros sur cinq ans pour l'ensemble des trois sites du groupe.

« Nous avons pris des risques en amorçant ces travaux puisque nous n'avons jusqu'ici pas été subventionnés. Nous espérons que ce projet le sera mais nous ne voulions pas attendre davantage », explique François Burhin, directeur général. « Au-delà d'avoir triplé la surface du service, nous avons repensé son organisation pour une prise en charge plus efficace, plus ciblée. »


Un système de tri performant a ainsi été mis en place. Les patients nécessitant des soins plus importants sont rapidement traités tandis que les pathologies les plus légères sont dirigées vers un circuit-court. Les enfants ne sont pas en reste puisque, et c'est la grande nouveauté, ils bénéficient d'un espace propre, décoré et aménagé pour leurs craintes. Un pédiatre, un assistant de pédiatrie et des infirmières sont aujourd'hui présents 24 heures sur 24.

Concrètement, ces nouvelles urgences se composent de six salles d'examen, de quatre chambres d'hospitalisation provisoires, de trois box de déchoquage, d'une salle pour les plâtres et d'une salle pour les sutures, de deux salles de tri, de deux salles pédiatriques, d'une salle d'attente divisée en zones adultes et enfants et de locaux administratifs. Un garage permettant l'accueil de trois véhicules d'urgence a également été construit et le circuit revu afin d'éviter aux véhicules privés de croiser les ambulances.

« C'est le jour et la nuit, c'est un projet qui remet du baume au coeur de l'ensemble du personnel, qui travaillait jusqu'ici dans des conditions difficiles, sous le stress dans des locaux inadaptés à cette spécialisation que sont les urgences », commentent Alda Dalla Valle et Jean-Marie Jacques, infirmière et médecin en chef des urgences. En 2018, pas moins de 60.000 personnes sont passées par les urgences d’EpiCURA, dont 32.000 sur le site d’Hornu.