Borinage

Les objectifs sont multiples.

En endossant la casquette de chef de corps de la zone de police boraine en septembre 2017, Jean-Marc Delrot annonçait son intention de renforcer les services de proximité. Après pratiquement deux ans de mission, le chemin à parcourir reste long pour compléter les effectifs mais les efforts sont bien réels.

"En matière d’effectifs, j’avais pour volonté d’avoir 11 inspecteurs dans les cinq commissariats de proximité de la zone. On y arrive doucement ", explique le chef de corps. "La zone de police est une zone attractive mais on parvient à maintenir l’équilibre entre les départs et les arrivées. En fin d’année, j’espère arriver à un nombre de 305 personnes. C’est un objectif réalisable."

Tout n’est pas question d'effectifs. Après un travail sur la visibilité des uniformes des agents de quartier, le chef de corps de la zone de police entend s’attaquer à la mobilité des équipes. "Les marchés ont été lancés et d’ici la fin de l’année, nous devrions réceptionner cinq vélos électriques, dédiés au service de proximité."

Les objectifs de cet investissement sont multiples. "Il s’agit d’une part de suivre l’évolution technologique mais également de susciter l’intérêt des travailleurs. Le vélo permet de faciliter les déplacements mais aussi de renforcer la notion de proximité car ils seront ralentis et le contact direct avec la population plus aisé que lorsque les agents sont en voiture."

Et d’ajouter : "Bien sûr, favoriser le déplacement doux est également positif pour la condition physique de nos policiers. Le but n’est pas de créer une brigade cycliste à proprement dit, comme cela peut être le cas du côté de Bruxelles mais de repenser nos modes de déplacement et le contact avec le citoyen. J’attends de mes policiers de quartier une vraie implication pour ce projet. C’est aussi une manière de répondre aux enjeux écologiques."

Si l’initiative est bien accueillie par les principaux concernés, d’autres achats seront envisagés pour finalement atteindre un nombre de six à sept vélos par commissariat de proximité.