Le parquet de Mons considère ces décès comme suspects.

Que s’est-il passé dans cette habitation de la rue Clémenceau, à Wasmes (Colfontaine), en province de Hainaut ? Mardi, les corps de deux sexagénaires, nés en 1955 et 1958, ont été retrouvés sans vie par la police dans leur habitation.

Mardi soir, aucune indication de cause criminelle n’a été confirmée par le parquet de Mons, qui se bornait à répéter qu’une autopsie serait réalisée sur les corps des défunts et qu’elle permettrait de déterminer si les deux hommes, prénommés Gérard et Michel, étaient décédés de cause naturelle ou accidentelle.

Le parquet devrait faire un point sur le dossier ce mercredi. Dans le voisinage, cette macabre découverte a suscité un important émoi. Selon ce qui se dit sur place, Gérard, 64 ans, était lourdement handicapé. Vivant sur place depuis quelques années, il nécessitait de l’aide, qu’il aura trouvée auprès de Michel, 61 ans.

Les deux hommes, qui vivaient sur place mais n’étaient pas en couple, n’avaient plus été aperçus depuis une semaine environ. Ce sont des voisins, inquiets, qui se sont rendus chez eux, lundi soir. Constatant que la porte n’était pas verrouillée, ils ont appelé la police, qui est intervenue.

Toujours selon nos informations glanées dans le voisinage, des traces de sang auraient été repérées sur des chaises. Ce qui pourrait laisser penser à un acte violent. À l’heure d’écrire ces lignes, aucune source officielle n’avait toutefois permis de confirmer ou d’infirmer la thèse criminelle.

Selon le voisinage, les deux hommes étaient sans histoire bien que portés sur la boisson et parfois bruyants.