Depuis le mois de mars, les citoyens tentent tant bien que mal de garder le moral alors que la situation sanitaire reste extrêmement compliquée et que les mesures n’ont eu de cesse de se multiplier pour tenter de contenir la propagation de coronavirus. Dans ce contexte anxiogène, la commune de Jurbise tente malgré tout de se montrer positive.

Via le groupe Facebook Jurbise-Solidaire, né en pleine période de confinement, les initiatives positives sont mises en avant. Concrètement, la commune propose aux membres du groupe de partager des messages d’encouragements, de bonnes nouvelles (mariage, naissances, réussites, retrouvailles,…), des bonnes adresses, des anecdotes sympathiques ou encore des souvenirs.

Des tutoriels pour la confection de masques de protection sont également publiés. "Ces messages peuvent être accompagnés du hashtag #jurbisepositif", ajoute la commune de Jurbise. "Par ailleurs, les chèques destinés à remercier les couturières et couturiers pour leur investissement sont bien arrivés cette semaine. Les chèques pour l'ensemble des citoyens arriveront prochainement. En voilà des nouvelles positives !"

Et d’ajouter : "Le but de ce mouvement est de privilégier les actions de solidarité, qui ne doivent pas être reléguées derrière des publications polémiques. Celles et ceux qui le veulent peuvent toujours nous contacter par téléphone, nous sommes disponibles à 200%. Mais sur la plateforme Jurbise-Solidaire, nous voulons positiver. C’est aussi comme cela que nous avons choisi de lutter contre le virus."

Le groupe rassemble aujourd’hui plus de 4200 membres. Lancé à l’initiative de la bourgmestre Jacqueline Galant (LB), il a permis aux citoyens de s’exprimer au plus fort de la crise. Un festival virtuel mettant en avant les artistes de la région y avait même été organisé afin d’égayer les longues soirées de confinement.