Se garer sur un trottoir, un passage pour piétons ou une piste cyclable, devant un garage, en double file ou sur un emplacement réservé PMR, sont autant d’incivilités qui sont non seulement dérangeantes, mais peuvent s’avérer dangereuses pour la sécurité des citoyens. La zone des Hauts-Pays n'est pas épargnée par ces mauvaises pratiques.

La police y a mené une phase de sensibilisation pendant un an. Durant cette période, près de 1.000 avertissements ont ainsi été distribués afin de sensibiliser les conducteurs aux dangers et aux désagréments engendrés par ces comportements inciviques. À présent, la police des Hauts-Pays entend serrer la vis. Elle annonce qu'elle va passer à la verbalisation.

"Le nouveau règlement général de police, d’application depuis janvier 2021, prévoit des sanctions administratives communales pour toutes les infractions liées au « bien vivre ensemble », dont les incivilités de circulation", indique la police des Hauts-Pays dans un communiqué. "Ces infractions seront donc désormais sanctionnées par des amendes dont le montant peut varier, selon la gravité de l’infraction entre 58 et 116€."

Les automobilistes peu scrupuleux sont prévenus, la phase de répression qui est annoncée risque d'être redoutable d'efficacité. D'abord parce que le mauvais stationnement peut désormais être puni d'une sanction administrative, plus rapide et plus facile à gérer qu'un traditionnel procès-verbal. Ensuite parce que la police compte s'appuyer sur son réseau de caméras de vidéosurveillance pour pincer ceux qui n'auraient pas compris le message. Un message qui est d'ailleurs rappelé actuellement à travers une campagne d'affichage menée en collaboration avec les quatre communes de la zone afin d’avertir les citoyens de ces nouvelles dispositions.