L'altercation s'était poursuivie sur le parking du Aldi de Tertre et avait connu une issue dramatique.

Mercredi dernier, en soirée, William Guichart, 50 ans, perdait la vie sur le parking du Aldi de Tertre à l’issue d’une altercation qui l’avait opposé à Logan B. Si dans un premier temps, de nombreuses zones d'ombre entouraient le dramatique fait, on en sait désormais un peu plus sur les circonstances qui ont mené à pareil déferlement de violence. Comme nous vous le révélions jeudi dernier, c'est sur la route que tout a commencé. Une queue de poisson serait à l'origine de la poursuite entre William et Logan B. La suite, on la connait: les deux hommes se sont arrêtés sur le parking du Aldi et une violente altercation est née.

Selon le parquet de Mons, la victime a été rouée de coups et s’est écroulée. En quittant les lieux à bord d’un véhicule, Logan B. a heurté la victime qui se trouvait au sol. Le médecin légiste n’a pas encore rendu toutes ses conclusions mais il semble que ce soit les coups portés qui aient entraîné la mort du Colfontainois.

Rapidement identifié et intercepté, Logan B. a été inculpé pour meurtre et a été présenté, ce mardi matin, devant la chambre du conseil, qui a décidé de son maintien en détention. Rappelons qu’au moment des faits, le Dourois âgé de 32 ans, était porteur d’un bracelet électronique. Celui-ci aurait dû lui être enlevé au lendemain des faits dramatiques qui ont véritablement secoué la région tant la victime, un père de famille, était appréciée dans le milieu sportif et associatif.

Si les circonstances et le déroulé exact des faits devront encore être établis, on sait que Logan B. n'en était pas à son coup d'essai. Déjà bien connu de la justice, il a débuté sa carrière criminelle plutôt jeune. En 2013 et 2014, il avait déjà été condamné à quatre ans de prison, soit huit années au total, pour des faits de vols avec violence. C’est suite à ces faits et après un séjour en prison que le port du bracelet électronique avait finalement été autorisé.