Après avoir pris leur quartier sur le parking de l’Espace Magnum, à Colfontaine, les forains se sont installés du côté de la Grand Place de Boussu, ce vendredi. Pour ces professionnels du secteur, durement touchés par la crise, la réouverture des foires est une véritable bouffée d’oxygène, même si les pertes enregistrées ces derniers mois ne seront jamais comblées.

À Boussu, les forains resteront jusqu’au 15 septembre prochain inclus. "Les pertes ont été dramatiques, nous espérons donc que le public va répondre présent et que la météo nous y aidera", explique Carmen François, porte-parole pour les fêtes foraines du Borinage. "C’est un soulagement de constater que certaines communes, comme Boussu, ont toujours le souhait de nous accueillir malgré la période compliquée."

En effet, de nombreuses mesures doivent être mises en place pour garantir le respect des gestes barrières. "De nombreux bourgmestres ne souhaitent pas prendre cette responsabilité. Boussu nous a donné son feu vert immédiatement, c’est une vraie chance pour nous." Et, pour les forains, un juste retour des choses. "Nous avons toujours des difficultés à comprendre qu’au contraire des parcs d’attractions, les champs de foire soient limités à l’accueil de 400 personnes au maximum."

Et de poursuivre : "Sur certains sites, c’est une limite raisonnable. Mais sur d’autres, bien plus vaste, cela n’a pas de sens. Il y a beaucoup d’incohérence dans les mesures qui sont prises, d’autant plus que tout est fait pour garantir la sécurité du public. Des entrées et sorties sont prévues, il y a un sens de circulation et du gel hydroalcoolique disponible. Le masque est également obligatoire sur tout le champ de foire."

À Boussu, une quinzaine de forains sont présents. Au-delà des traditionnels manèges, ceux-ci proposeront toute une série d’animations. "Certains collèges communaux restent conscients que ces foires sont indispensables pour la vie d’un village, elles offrent une alternative, une possibilité de dépaysement aux familles qui n’ont pas toujours les moyens d’aller dans un parc d’attractions." Après Boussu, les forains prendront la direction de Cuesmes, de Quaregnon et ensuite de Jemappes. Si le contexte le permet, ils seront également présents sur la foire de Mons.