Borinage

En présence de Charles Michel et de Denis Ducarme, Jacqueline Galant a présenté sa liste.

Ce mardi en fin de journée, Jacqueline Galant, tête de liste régionale pour l’arrondissement de Mons-Borinage, présentait l’ensemble de sa liste en vue du scrutin du 26 mai prochain. Pour l’occasion, deux figures de proue du Mouvement Réformateur avaient fait le déplacement : Charles Michel et Denis Ducarme ont apporté leur soutient à l’actuelle bourgmestre de Jurbise et à ses colistiers.

Derrière la tête de liste, l’on retrouvera donc le conseiller communal montois et député fédéral Richard Miller, Véronique Damée (bourgmestre de Quiévrain), Patrick Poli (conseiller communal à Dour) et Muriel Cochez (échevine à Quévy). Au niveau des suppléants, le MR pourra compter sur Florent Dufrane (conseiller communal à Mons), Noémie Paillot (présidente du CPAS de Lens), François Roosens (échevin à Saint-Ghislain), Fabienne Hannotte et Olivier Mathieu (conseiller communal à Colfontaine.)

« C’est pour moi un plaisir d’être ici de d’apporter mes encouragements à cette équipe solide », a souligné Charles Michel. « Cette campagne ne sera pas aisée mais est essentielle et emprunte de défis car elle déterminera l’avenir des Wallons, des Belges et des Européens pour les cinq années à venir. C’est pour ces raisons que le MR a opté pour un programme ambitieux axé autour de quatre grandes priorités. Le premier consiste à réaffirmer que notre pays a un avenir solide si les bonnes décisions sont prises.»

Exit le débat communautaire donc, priorité au développement économique et au soutien à l’innovation, à la protection de la population, à l’enseignement et à l’éducation. « J’ai toute confiance en cette liste, composée de tempéraments de feu, de personnalités qui ont la capacité de dire les choses tout en accordant une très grande importance à l’humain et aux préoccupations des citoyens », a-t-il encore ajouté.

De son côté, Jacqueline Galant a clairement exprimé son ambition : obtenir deux sièges et ainsi peser davantage dans les débats. « Il est temps de s’imposer et de prouver que dans la région Mons-Borinage, nous sommes capables de nous retrousser les manches. La campagne ne sera pas facile, c’est une certitude. Mais avoir deux élus est loin d’être impossible. Nous n’avons pas eu à rougir de notre campagne communale : le MR a une vraie place à prendre dans la région. Je m’engage à me battre en ce sens. »

Notons encore que si elle en a la possibilité, Jacqueline Galant cumulera sa fonction de bourgmestre avec une fonction de députée. « Ces deux fonctions n’ont rien d’incompatibles, elles sont au contraire complémentaires car elles permettent de relayer les préoccupations des habitants de notre région à d’autres niveaux de pouvoir. »