L'aménagement de l'infrastructure touche à sa fin.

Ce sera une grande première en Belgique et force est de constater que l’enthousiasme est total. D’ici quelques jours, l’enseigne française New Jump ouvrira ses portes à Maisières (rue Grande 208) grâce au travail acharné de deux franchisés, David Arias et Benoit Samek. Pour les deux amis, le stress monte… Tout comme l’excitation et l’impatience de voir un sourire se dessiner sur le visage des jeunes et moins jeunes.

Il faut écrire que la promesse est belle : New Jump Mons sera véritablement le temple du trampoline. Pas moins de 2000 mètres carrés seront consacrés à la discipline. "L’installation des trampoline se finalise. Il restera alors à aménager l’intérieur, ce qui devrait prendre entre 7 et 10 jours", annonce David Arias. "Nous espérons pouvoir ouvrir le lundi 24 février, premier jour des congés de carnaval."

© DR

Si l’équipe tient les délais, une réservation avant la venue sera indispensable. "Nous ouvririons alors de 10 heures à 20 heures afin de permettre à chacun de découvrir le parc. Nous réservons aussi quelques surprises aux premiers clients… Sans aucune prétention, nous pensons accueillir beaucoup de monde au cours des premiers jours. Il faudra donc réserver un créneau horaire car notre capacité d’accueil est d’au maximum 120 personnes par heure."

Le complexe n’est pas encore ouvert que déjà, le succès semble être au rendez-vous. En témoignent les nombreux commentaires sur la page Facebook du parc. "Nous avons travaillé nuit et jour. C’est un bon stress mais nous serons vraiment heureux quand ce sera ouvert. Notre plus belle réussite sera de boucler notre première journée en ayant pu voir les sourires de nos premiers clients." Des clients qui trouveront forcément leur bonheur !

© DR

En effet, en plus des traditionnels trampolines, bacs à mousse et toiles de compétition que l’on retrouvera au rez-de-chaussée, New Jump proposera, au premier étage, un espace exclusivement dédié aux enfants de un à six ans, mais également des parcours ninja, des obstacles ou encore des paniers de basket. Bref, du fun à n’en plus finir.

Pour assurer la bonne gestion de la structure, David et Benoit se sont entourés d’un assistant manager et pourront compter sur deux animateurs sportifs, tout récemment engagés, en plus de cinq étudiants. Au total, ce sont donc 10 personnes qui seront là pour encadrer et chouchouter les sportifs, qu’ils soient amateurs ou confirmés. Notons encore que des panneaux photovoltaïques ont été installés, histoire d’apporter une touche verte au concept.