Le nouveau tracé sera présenté à la population le 17 mars prochain.

Ce n’est pas encore la fin du parcours pour Elia mais le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension s’en rapproche. Le 17 mars prochain à 18h30, il organisera une réunion citoyenne en vue de présenter son projet de pose d’une nouvelle liaison électrique souterraine entre Ciply (Mons) et Pâturages (Colfontaine). Les communes de Frameries et de Quévy sont également concernées.

Cette réunion aura pour objectif de présenter à la population son nouveau tracé. "Nous respectons les procédures et ne le dévoilerons donc que lors de la réunion d’informations", précise Catherine Wojcicka, chargée de communication pour Elia. "Mais nous pensons qu’à ce stade, nous présenterons un tracé qui pourra satisfaire toutes les parties prenantes de ce dossier. Nous avons tenu compte de l’avis des communes et des riverains."

Pour en arriver là, Elia a dû redoubler d’efforts et prendre patience alors qu’une véritable levée de boucliers s’était organisée au sein de la population. Le remplacement de la liaison existante était pourtant primordial : construite en 1932, l’ancienne liaison aérienne reliant les postes de Ciply à Pâturages présentait d’importants signes d’usure. Les 66 pylônes, installés sur 8,1 kilomètres, avaient été démontés un à un. L’opération s’était terminée en avril 2019.

Reste donc désormais à procéder à son remplacement. Le gestionnaire prévoit donc la poste d’une nouvelle liaison électrique, souterraine cette fois, de 150 kV. "Ces travaux permettront de renforcer le réseau électrique en apportant une solution long terme pour couvrir les besoins futurs du réseau 150 kV développé dans l’ensemble de la région." La demande de permis d’urbanisme ayant été introduite, la population doit être concertée.

A l’issue de la présentation du dossier, elle pourra dans un délai de quinze jours (à dater du jour de la tenue de la réunion) émettre ses observations et suggestions destinées à la réalisation de l’étude d’incidence sur l’environnement.