L’idée de regrouper les services communaux sur un seul et même site, à Boussu, fait toujours son bonhomme de chemin. Après s’être penchée sur le possible rachat du bâtiment de stockage et des terrains utilisés par le magasin d’ameublement Weba à la rue Neuve, les autorités communales avaient jeté leur dévolu sur le site de l’ancienne verrerie. Les discussions avec l’actuel propriétaire du site – le même que celui du Shopping Hornu développé face au Shopping Cora – se poursuivent.

Lors de sa dernière séance, le conseil communal a d’ailleurs voté un accord de principe concernant le rachat du site. Celui-ci semble donc convaincre les élus locaux, mais la partie n’est pas gagnée pour autant. "Un rendez-vous va être repris avec le propriétaire et son représentant afin d’avancer dans les négociations", confirme Jean-Claude Debiève (PS), bourgmestre. "Nous sommes en fin d’année, ce n’est donc pas évident d’avancer. Nous nous laissons encore un peu de temps."

Lors de ses négociations, la commune ne pourra pas aller au-delà d’un montant de 4,6 millions d’euros. "C’est un site qui dispose d’un vrai potentiel par rapport à notre projet. Nous devrons cependant encore vérifier que l’ensemble de notre personnel pourra y être accueilli, même si nous pensons que la réponse est positive. Nous voudrions également disposer de la possibilité d’étendre le site. Des discussions par rapport aux terrains voisins vont là aussi être entreprises."

La majorité socialiste est plus que jamais convaincue du bienfondé de ce projet de nouvelle cité administrative. "Réunir les services en un seul et même lieu est indéniablement plus confortable pour le citoyen qui doit entreprendre des démarches. Pour notre personnel, pour le directeur général ou pour l’ensemble du collège, pouvoir se croiser quotidiennement est aussi une facilité. Si nous parvenons à développer le projet sur le site de la verrerie, il devra être mis en évidence comme site administratif via des aménagements, bien sûr."

En début d’année 2021, le bourgmestre espère pouvoir proposer une visite dudit site à l’ensemble des élus communaux. De quoi se faire une idée un peu plus précise des ambitions du collège.