Borinage De multiples perquisitions ont eu lieu aux quatre coins de la région.

Une vaste opération de police était organisée à différents endroits de la région de Mons-Borinage et ailleurs dans le Hainaut ce mardi. De nombreuses perquisitions ont été réalisées simultanément durant la journée. Selon nos informations, elles avaient pour objectif le trafic d'armes. La police visait plus particulièrement les milieux nomades mais aussi des particuliers.

Les zones de police de Mons/Quévy, des Hauts-Pays ainsi que la police boraine étaient notamment impliquées dans la manœuvre aux côtés de la police judiciaire fédérale de Mons (PJF). D'autres zones de police du Hainaut se sont également jointes à l'opération.

Le juge d'instruction en charge de l'affaire cherche à mettre au jour un trafic d'armes mené entre la Belgique et le nord de la France. Une armurerie basée à Maubeuge aurait en effet vendu plus de 1 000 armes à des centaines de clients belges, selon Sudpresse. Des récentes affaires résolues dans la région de Mons et du Centre ont en effet été liées à cette armurerie où des trafiquants de drogue et des particuliers sont parvenus à se procurer des armes facilement.

Le parquet fédéral, qui chapeaute le dossier, ne souhaite pas faire de commentaire pour le moment. Une communication est prévue ce vendredi afin de présenter les résultats des différentes perquisitions.