Borinage

Ils prendront le temps d'analyser la décision du tribunal pour envisager la suite à donner au dossier.

Ce jeudi, le tribunal civil de Mons rendait sa décision dans le cadre de l’annulation par le ministre sortant Carlo Di Antonio (CDH) du permis accordé à l’entreprise Clarebout Potatoes pour la construction et l’exploitation d’un centre logistique et d’un frigo sur le site de Frameries. Le verdict est favorable au promoteur, qui pourra donc reprendre et terminer les travaux suspendus le 23 mai dernier.

Du côté des riverains, c’est bien sûr la douche froide. "Les Amis du Crachet viennent d’apprendre que les travaux pouvaient reprendre. Même s’ils s’y attendaient cela est interpellant. En effet, autoriser la reprise des travaux alors que le permis d’exploitation a été cassé est totalement incohérent", estime le comité.

"Il aurait été logique que la juge décide de maintenir l’arrêt des travaux le temps que le Conseil d’Etat tranche sur le permis retiré par la Région Wallonne. La justice en a jugé autrement." La justice a en fait considéré que le ministre avait statué tardivement. "Si cette erreur se vérifie, nous attendons des explications de la Région wallonne et du ministre, qui dit les avoir scrupuleusement respectés."

Pas question pour autant pour le comité, mobilisé depuis de longs mois, de baisser les bras. "Il est évident que Clarebout joue sur tous les fronts pour exploiter son frigo rapidement. Les citoyens savent que la bataille va être rude et elle le sera également pour Clarebout, qui va voir chaque étape de son projet bloquée voire suspendue pendant de longues périodes."

La prochaine étape pour le comité sera l’analyse plus approfondie de la situation afin de voir s’ils suivent la Région Wallonne contre Clarebout au Conseil d’Etat. "Clarebout compte récupérer le permis d’exploitation et conteste la décision prise fin mai par la Région Wallonne. Des incohérences ont été soulevées dans les procédures et il y a une carte à jouer." Une réunion de réflexion s’organisera normalement mardi 2 juillet à 18h au sein de la salle du Conseil Communal sur la place de Frameries.