Particulièrement active en matière d’opération de sécurité routière, la zone de police boraine avait placé, fin août, un lidar à la rue des Vaches, à Quaregnon. Force est de constater que malgré les avertissements et la visibilité de l’appareil, certains conducteurs ont eu le pied lourd sur l’accélérateur. Ceux-ci devront en répondre, parfois devant la justice.

Sur les 13 558 véhicules contrôlés par le lidar sur une durée d’une semaine, 3% d’entre eux étaient en infraction, soit un total de 63 voitures. Certains usagers n’y sont pas allés de main morte puisque les vitesses maximales enregistrées sont de 89, 88 et 80 kilomètres/heure alors que la vitesse est limitée à 50 kilomètres/heure.

"Nul doute que l'amende sera salée", précise la zone de police. "Pour certains conducteurs, une convocation au Tribunal de Police n'est pas exclue." Rappelons que le lidar est régulièrement placé sur le territoire de la zone de police (Boussu, Colfontaine, Frameries, Quaregnon, Saint-Ghislain), aux endroits jugés problématiques en matière de vitesse excessive.