Après une très longue période de rénovation.

Fermée début 2017 pour une rénovation en profondeur, la piscine communale de Quaregnon devrait rouvrir ses portes en septembre. Du côté des autorités locales, on reste prudent et on ne communique aucune date précise. Une démarche qui apparait comme logique alors que cette ouverture a été repoussée à de nombreuses reprises.

"Les bassins sont remplis, le dossier suit son cours. Nous devons procéder à la réception provisoire des travaux avant de pouvoir rouvrir", explique Damien Jenart (PS), bourgmestre faisant fonction en cette période estivale. "Notre objectif, c’est vraiment de pouvoir rendre l’outil accessible aux groupes scolaires dès la rentrée, et également aux particuliers bien sûr."

Les élus locaux sont conscients que le grand jour se fait attendre mais tout au long du processus, ils ont tenté de tempérer. "Nous sommes conscients que ça a été long pour le public. Je nage régulièrement, j’ai moi aussi dû m’adapter. Mais au même titre qu’un particulier qui rénoverait une vielle maison, nous avons dû faire face à quelques imprévus."

Des couacs qui ont inévitablement rallongé la durée du chantier. "La piscine date de la fin des années 70. Le travail entrepris était colossal. Nous avons sur l’enveloppe énergétique avec le changement des châssis, la pose de panneaux thermiques et le remplacement du système de ventilation, nous avons tout carrelé, nous avons racheté des casiers, améliorer à plusieurs niveaux l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite,…"

Le premier échevin croise désormais les doigts pour que tout se passe bien dans les prochains jours et que les travaux puissent être réceptionnés. "On ne donne plus de date mais nous sommes comme tout le monde, nous souhaitons une réouverture très rapidement. De gros efforts ont été déployés pour maintenir l’outil, tant d’un point de vue technique que financiers. Les citoyens n’en sont pas toujours conscients."

Avec les piscines de Colfontaine et Boussu fermées, il devient en effet compliqué d’envisager le plongeon. Si l’infrastructure quaregnonnaise rouvre en septembre, les sportifs et écoles pourront se dispatcher entre les bassins de Quaregnon, Saint-Ghislain et Mons.