Il aura finalement fallu près de 10 jours pour que les feux tricolores installés au niveau du carrefour Salik, au croisement de la rue Jules Destrée et de la Chaussée de l’Espérance à Quaregnon, reprennent du service. Ces 10 jours de panne ont suscité bon nombre d’embarras de circulation, l’axe étant particulièrement fréquenté, mais ont aussi effrayé bons nombres d’automobilistes, qui n’ont pas hésité à adapter leur itinéraire pour éviter d’avoir à passer au niveau de ce croisement et à subir le comportement d’automobilistes ignorant visiblement les règles du code de la route.

Tout est désormais rentré dans l’ordre. "Les feux tricolores ont été remis en service ce mardi 23 mars", confirme le porte-parole du service public de Wallonie (SPW). "Le problème était lié à une cabine à haute tension raccordée sur le réseau ORES. La panne n’était pas limitée aux feux tricolores puisque l’éclairage public était lui aussi concerné." Au total, ce sont près de 300 points lumineux qui n’étaient plus raccordés.

"Tout a été remis en fonction mais des vérifications seront entreprises ce jeudi soir afin de s’assurer que tous les points lumineux sont opérationnels. Pour l’instant, les équipes ont procédé à un raccordement temporaire. Un raccordement définitif sera prochainement envisagé et la cabine à haute tension, problématique, ne sera plus utilisée." Par ailleurs, l’éclairage public actuel sera remplacé d’ici six mois au profit de lampes LED.

Après avoir vécu la pagaille au niveau du carrefour Salik, les automobilistes pourront donc souffler. Ils étaient nombreux à s’inquiéter de la lenteur de réaction des autorités compétentes et à pester sur le manque d’aménagements provisoires. En effet, beaucoup réclamaient au minimum des feux de chantier afin de réguler le trafic. Une disposition qui aurait tout bonnement été impossible et inefficace, compte tenu de la configuration des lieux.