C’est un véritable coup de filet qui a été opéré par la police judiciaire fédérale (PJF) Mons-Tournai. Ce mardi en matinée, une opération d’envergure a été menée dans le cadre d’une enquête impliquant une organisation criminelle liée à la mafia albanaise, active notamment dans le domaine des plantations de cannabis, des armes et de l’immigration clandestine.

Cette structure criminelle était implantée partout en Belgique et à l’étranger mais principalement à Bruxelles et Anvers. Plusieurs suspects interpellés ont déjà été condamnés en Italie et en Suisse pour trafic international de drogues.

© PJF

L’opération de ce mardi a nécessité l’engagement de 130 policiers de la PJF Mons-Tournai avec l’appui des PJF d’Anvers, de Bruxelles, de Liège, du Luxembourg, des zones de police Boraine, Hauts-Pays, Anvers ainsi que la DCA Hainaut et l’appui canin (DACH). 12 perquisitions dont 4 dans des plantations de cannabis ont été menées à Quaregnon, à Roisin, à Liège et Saint-Georges sur Meuse, à Charleroi, à Anvers et à Nijlen, à Anderlecht et à Jette ainsi qu’à Marche-en-Famenne.

Elles ont permis l’interpellation de 11 personnes et la réalisation de nombreuses saisies, soit 2400 plants de cannabis, 20 kilos de marijuana, 15 000 euros en cash, trois véhicules ayant servis au trafic, des faux documents, une trentaine de GSM et devices. Au total, sept personnes ont été placées sous mandat d’arrêt tandis qu’un autre suspect, actuellement détenu en Allemagne pour autre cause, fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen délivré par la juge d’instruction montoise.

La Section "Stupéfiants" de la PFJ Mons-Tournai poursuit l’enquête sous la direction de la juge d’instruction Alexandra De Becker.